Frédérique Constant « Manufacture »

Frédérique Constant a fait des montres dont on voit le mouvement l’une de ses signatures. Depuis dix ans, chaque modèle est équipé d’un mouvement fabriqué dans la manufacture de la marque, près de Genève.

Retour sur une décennie de croissance.

Les erreurs font souvent progresser, Peter Stas et Aletta Bax, fondateur de Frédérique Constant, n’en seraient sans doute pas ou ils en sont aujourd’hui s’ils avaient été plus prudent en 1994.

A l’époque, ce couple de Hollandais vit à Hong Kong et vient de lancer sa marque d’horlogerie Swiss Made.

Certains modèles sont équipé d’un mouvement mécanique, et afin de les distinguer de ceux à Quartz, ils ont l’idée astucieuse de dessiner une petite ouverture sur le cadran qui laisse apparaitre les rouages.

Le « Heart Beat » plait, mais aucun brevet n’est déposé et, au même moment, d’’autres marques adorent le même procédé

Cet oubli les a aiguillonnés les dix années suivantes, pendant lesquelles le couple – qui s’est alors installé en Suisse- continue à croire à son idée et cherche des solutions pour se distinguer.

« le meilleur moyen était de changer de place le Heart Beat qui était alors placé à 11 heures, et de le mettre à 6 heures, se souvient Peter Stas, mais cela nous obligeait à revoir la construction du mouvement, quasiment à l’inverse afin de mettre le balancier en bas. La nécessité de fabriquer nous même notre calibre s’est imposé alors »

Et Aletta Bax de préciser :

« Cette fois-ci, nous avons déposé un brevet ! »

Ce premier mouvement est sorti en 2004. C’est un simple deux aiguilles, à remontage manuel. Il connait ensuite plusieurs déclinaisons : une phase de lune et une date en 2005, un mécanisme automatique en 2006 et une version Tourbillon en 2008.

Pour ses 10 ans, fêtés cette année, trois composants en Silicium ( qui évitent l’utilisation de lubrifiant) on été introduit « aujourd’hui, ces modèles « manufacture » représentent 20 % de l’offre et 25 % de notre chiffre d’affaires, explique le président de cette marque qui vend 128 000 montres par an. Notre objectif pour 2014 est de 18 000″

Frédérique Constant, qui a été le premier Horloger à s’installer à Plan les ouates, près de Genève, en 2006, vient d’annoncer qu’il va investir 15 Millions de Francs Suisse pour l’agrandissement de son site.

Cela ne modifiera pas son positionnement: « vendre des montres classiques et sophistiquées , entre 500 et 3 000 euros », répond Peter Stas, qui ajoute que leur indépendance leur permet de maintenir leur « principale différence avec (leurs) concurrents, le prix ».

Et Aletta d’ajouter : « Notre moteur a toujours été de rendre le luxe accessible au plus grand nombre. Mais on ne peut pas gagner que sur le prix »

L’époque sourit : L’horlogerie traditionnelle, Swiss Made et abordable, a le vent en poupe.

Elodie Baerd, Le Figaro

La nouvelle manufacture Frédérique Constant mesure 3200m2, divisée en 4 étages, elle offre un environement de travail attractif dans les secteurs de la production de composants de mouvements, d’assamblage de calibres, d’assemblage des montres et du contrôle de qualité. Des machines à commandes numériques CNC dernière génération sont basées dans un grand atelier du batiment, où toute la fabrication des composants est rassemblés. L’assamblage des calibres et des montres sont, comme le contrôle qualité, organisé au premier étage du nouveau bâtiment Frédérique Constant. Ce bâtiment est aussi le siège international de la marque.
Le département créatif est très important dans le processus de production de Frédérique Constant. Souvent, la conception d’une nouvelle montre commence par une discussion entre les employés des différents départements : ventes, marketing, communication, ateliers… Ces discussions sont souvent animées, car chacun de nos collaborateurs vit le lancement de chaque nouvelle montre avec passion, faisant de ça un véritable événement. Une fois que tout le monde s’est mis d’accord sur la nouvelle montre Frédérique Constant à développer, le designer transforme l’idée en un dessin puis planifie et prépare le cachier des charges avant de commencer la phase de prototype.
Le département design et conception

chez Frédérique Constant utilise des logiciels informatiques de pointe, principalement des logiciels de conception assitée par ordinateur, pour aider dans le processus de  design de la montre et le développement de la montre. Le designer construira ensuite le modèle, composant par composant, couche par couche, ce qui va définir le processus de fabrication pour cette montre. Nous ne parlons pas ici uniquement des mouvements les plus compliqués comme notre Tourbillon Manufacture, mais de tous nos composants nécéssaires à la production de nos mouvements manufactures : le diamètre d’un perçage sur platine, le poids d’un rotor, la finition du pont.. Ce ne sont que quelques exemples. Nous faisons tout ceci pour rendre les nouveaux modèles Frédérique Constant uniques et exeptionnels pour votre plaisir!.
Pour les prototypes, calme, analyse et précision sont les qualités recquises pour nos ingénieurs, qui parfois devront ajuster leurs reglages de nombreuses fois avant que le composant ne soit complètement parfait.

Manufacture « Heart Beat » Disponible au magasin, 70 rue Jeanne d’Arc, Rouen

Univers Inédit

Gemmologie »

Quand je n'ai pas de bleu, je mets du rouge. "Pablo Picasso"

Quand je n’ai pas de bleu, je mets du rouge. « Pablo Picasso »

Au XIXe siècle, le nom rubis « rubens »  rouge en latin est ad[...]
Lire l'article »

Joaillerie »

Pendentif "Jardin"

Pendentif « Jardin »

Lors de notre exposition au Carrousel du Louvre, nous avons, cette foi[...]
Lire l'article »